Goutte d’eau sur pierre brûlante

Les photos de la semaine sont un peu humides. Elles montrent des formes mi-érectile mi ovoïde. les couleurs d’eau se mélangent à celle du sang et c’est au fond sensiblement érotique. Bon OK, je racole un peu, mais il n’y a que le sexe qui marche pour attirer le chaland alors allons y dans la métaphore!

La couronne
Le Totem

Ne soyez pas déçu. C’est vrai qu’il n’y a ni homme ni femme nue dans cet article (et hop encore un mot clé pour google) mais je me suis quand même donné du mal.

Bon allez, puisque c’est vous, voici la recette exclusive de ces photos.

Préparation: 5 min
Prise de vue: 1 heure
Matériel:

  • un bol rempli d’eau ou de sang suivant votre humeur.
  • Un petite pipette ou une seringue usagée (toujours suivant votre humeur) capable de délivrer une goutte d’eau à la fois
  • Un appareil photo posé sur un pied et muni d’une optique macro (ici un 85mm), si possible commandable à distance (afin d’éviter les flous de bougé).

La prise de vue:

  • On règle tout d’abord l’appareil en mode manuel afin d’obtenir une vitesse d’obturation rapide, au maximum de ce que permet la synchronisation du flash (1/250 dans mon cas) tout en conservant une grande profondeur de champ, donc une ouverture petite (par exemple f/25), sinon bonjour la difficulté pour avoir une image nette. On fixe également la sensibilité à 100 ISO afin de ne pas ajouter un bruit inesthétique à l’image.
  • On prépare le positionnement de l’appareil de façon à viser le centre du bol d’eau, on cadre tout comme on veut et on fait la mise au point sur un objet (un bout de crayon, peu importe) que l’on place au centre à la surface du bol. La mise au point ne peut être que manuelle si on ne veut pas risquer des flous et des retard de prise de vue du fait de l’autofocus.
  • Tout est prêt, on va donc pouvoir déclencher avec une main pendant que l’autre va habilement lâcher une goutte, en visant le centre du bol vous l’aurez compris.
  • Ensuite tout est dans l’art de déclencher au bon moment, en fonction de la hauteur de départ de la goutte et de ce qu’on veut prendre en photo (premier rebond, impact, etc).
  • Et puis comme toujours, il est conseillé d’avoir de la chance ou du temps 😉

Pour le plaisir, voici quelques autres photos pas trop ratées.


J’aime, j’aime pas

Un blog qui se respecte a son « j’aime / j’aime pas ».

 

Si.

J’aime … les couchers de soleil (et les levés aussi c’est juste qu’en général, je me lève après lui!);le moment où le rideau se lève, quand tout le monde retient son souffle; acheter des paires de chaussures; les fraises tagada (et toutes les saloperies sucrées et molles en général); les halos; le mot « chafouin »; vendre; le métro;

Je n’aime pas… me coincer les doigts dans le truc metallique qui sert à fermer les parapluies; faire un état des lieux de sortie; ne pas avoir de net (vous aviez compris ça hein ?); faire la queue à la poste; les conducteurs de voiture; les musées fermés pour travaux; les vendeurs; les heures de pointe;

Et vous ?