Montmartre: Ombres et Lumières (2nd partie)

Cette seconde étape commence tout près de la place du Tertre aux limites de la zone touristique. J’ai passé un bon moment à observer cette galerie qui me semblait tout droit sortie d’un décor de cinéma. Imaginez… le trottoir est en fait du carton, le lampadaire est un faux et les acteurs vont bientôt arriver…

Et LE voilà! Il est arrivé cet instant décisif que je guettais sans trop y croire, appareil photo en main. Un acteur est arrivé. Un look intemporel avec ce magnifique chapeau et une clope au bec, comme dans les films quoi.

Je ne résiste pas non plus à vous montrer avec quelques détails ce panneau d’affiches publicitaires d’un autre âge. Cela peut paraître kitch mais c’est précisément ce genre de boutique qui à mon sens fait vivre l’esprit de Montmartre.

Et pour finir cette séquence, la jeune fille aux cartes comme je l’ai appelé. Seule face à l’immense rue noire, dans un Montmartre qui commence à se vider de ses touristes, elle range ses cartes avec délicatesse.

Changement de décor (mais je crois qu’il s’agit encore d’un décor de cinoche laissé en place), voici Pigalle et le Moulin Rouge!

Ici dans une superposition de 2 images pour sortir un peu de la vue archi-classique 😉

Le métro blanche, juste à coté, a su garder son entrée « Metropolitain » d’époque. Dessinée par Hector Guimard au début du XXe siècle, il reste encore une soixantaine d’entrée  de Métro du même architecte à différents endroit de Paris.

Petit clin d’oeil…

Et pour finir ce petit voyage parisien, 2 visions composées. Une première où la roue remplie intégralement l’espace du moulin (tout en étant nette du fait des superpositions de photos) devant ce Paris de la nuit si célèbre.

Et la seconde, ma préférée de cet ensemble qui mélange joyeusement les symboles parisiens du quartier, y compris un feux tricolore 😉

The End!

J’espère que ce regard que j’ai posé sur le quartier de Montmartre vous aura plu! A la semaine prochaine…

Montmartre: Ombres et Lumières (1ère partie)

Venez, je vous emmène avec moi pour un petit voyage au cœur de Montmartre et au cœur de la nuit, de ses ombres et de ses lumières. Cette première partie nous portera de la place du Tertre jusqu’à la basilique du Sacré Coeur. Petit détail technique, chaque photo peut être affichée en plus grand (si votre écran le permet) en cliquant simplement dessus.

On commence par une rue, comme toutes les autres ou presque.

La rue blafarde

La perspective saisissante et les lumières colorées annoncent le thème de cette ballade dans les lumières de la nuit.

J’arrive bien vite à la place du Tertre, étrangement déserte pour moi qui ait l’habitude de la voir le jour. Je suis immédiatement illuminé par les décorations de cette place que je n’avais encore jamais observé.

 

Partout, où que l’on porte le regard, on voit ces étoiles. Ou encore cette neige lumineuse…

 

Pour aller à la basilique, le chemin est tout tracé, il faut suivre la lumière…

 

Avant de parvenir au lieu Saint, je m’essaye ici à une photographie un peu différent où les ombres et les lumières se répondent en écho dans toute l’image. Mon sujet n’est pas tant la basilique, pourtant au centre, que ces jeux lumineux qui, de la terre au ciel, guident le regard jusqu’au monument.

 

Enfin la basilique est là, dans une photographie que j’ai souhaité un peu angoissante et froide, en complète opposition avec le chemin qui mène au monument. D’un seul coup, on redevient seul face à ce mastodonte architectural et face au divin qu’il incarne. L’arbre décharné qui est dans l’ombre semble indiquer que tout l’alentour du lieu a été vidé de son âme.

 

Je termine par une photo composée qui se veut le résumé de cette première étape. Une image impressionniste qui ne donne pas à voir mais plutôt à sentir, à percevoir.

La seconde partie fera étape dans le Montmartre « décor de cinéma » ainsi qu’au moulin rouge!